Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 16:15

L02.jpgAutoportrait de l'auteur en coureur de fond

Haruki Murakami

éditions 10-18

(2007)

 

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ne suis pas une grande amatrice de joggings ou de marathons. Pourquoi courir lorsque l'on peut tout aussi bien marcher? C'est pourquoi il m'a fallu du temps avant de me lancer dans la lecture de Autoportrait de l'auteur en coureur de fond de Murakami, qui est un mélange de biographie fragmentée et de réflexions diverses autour de l'écriture et, vous l'avez deviné. de marathons. Car Murakami, notre auteur, est, lui, un grand amateur du genre et ne conçoit pas son travail de romancier indépendamment de son statut de coureur de fond. Le livre est rédigé sous forme de carnet de bord, relatant ses différents exploits (ou déboires) sportifs, avec de temps en temps des flash-backs et mêlant à l'activité physique une activité intellectuelle, Murakami s'interrogeant sur la notion même de course...

L'idée est intéressante ainsi que le cheminement de pensée de l'auteur qui conçoit la course comme une sorte d'exutoire à un métier qu'il considère comme un "poison". Etre écrivain pour lui a en effet un côté malsain qu'il souhaite contrebalancer par une activité saine. Autant vous dire qu'à la lecture du récit, Murakami apparaît assez vite (ce dont il est parfaitement conscient d'ailleurs) comme un homme assez ennuyeux avec une vie parfaitement réglée, levé aux aurores et couché aux poules et dont le journal révèle un caractère méthodique et un tantinet psychorigide. Mais nous ne jugeons pas ici un homme mais une oeuvre et j'avoue avoir été impressionnée par la réflexion de Murakami sur l'écriture. Pour l'auteur, être écrivain est un vrai travail qui nécessite de l'opiniâtreté et beaucoup de patience. Il est très humble en tant que romancier, ce qui est d'autant plus méritoire quand on connaît ses romans. Son amour pour la littérature transparaît dans une réflexion posée et distante, accessible à tous. Après j'ai été moins emballée par le récit de ses divers marathons et ses pensées tournant autour la course, même abordée de façon philosophique ou littéraire, ont fini par me lasser. Texte relativement court, Autoportrait de l'auteur en coureur de fond, n'a heureusement pas le temps d'ennuyer. Il reste un agréable livre, plus essai que roman d'ailleurs, et ravira les adeptes de Murakami ainsi que tous ceux qui s'interrogent sur l'écriture.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Elena 10/06/2011 00:36


Moi aussi quand je vois des livres du style "Comment avoir du succès et devenir riche", ou même ceux de Salomé je suis un peu douteuse. Mais Dominique Loreau (qui est même citée par Inès de la
Fressange dans son "La Parisienne" est très honnête. Je vais commencer par Kafka comme tu me le conseilles.
Je viens de terminer un pavé d'un auteur américain, génial, que j'ai hélas déjà rendu à la copine qui me l'a prêté. J'ai oublié le titre (honte à moi). Il faudra que je te dise ce dont il s'agit.
Ca part du drame de Columbine, un des personnages du roman a assisté à la fusillade et cela a changé bien spur sa vie. Fantastique. A bientôt,
E.


Elena 08/06/2011 00:37


Je suis ravie d'avoir ton avis sur ce livre car je me posais bcp de questions sur Murakami que je n'ai encore jamais lu. Le titre de ce livre m'avait intrigué. Du coup je vais le lire. En ce moment
je suis dans le self-help book comme disent les Américains, et je viens de lire l'excellent "Faire le ménage chezz soi, faire le ménage en soi" de Dominique Loreau, qui habite au Japon depuis 25
ans et du coup donne de vrais bons conseils de zenitude pratiqiue et de sagesse. Elle a aussi écrit un best seller qui s'appelle "L'Art de la simplicité".


beux 09/06/2011 12:07



Oui je connais Loreau de nom ou plutôt je vends beaucoup "l'Art de la simplicité" Je ne lis quasiment pas d'ouvrages de
développement personnel: est-ce que ce genre de livres marche vraiment toi qui en lis?? ceci dit j'ai toujours un peu de peine pour les clients à qui je vends "Savoir se faire des amis"
de Carnegie et j'espère que pour eux ça marche!


Si tu n'as jamais lu Murakami ceci dit, je ne te conseille pas forcément de commencer par Autobiographie de l'auteur en coureur de fond mais plutôt Le passage de la nuit ou
kafka sur le rivage (à ce jour mon préféré) En tous cas, si tu lis Murakami, n'hésite pas à revenir me dire ce que tu en as pensé...