Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 21:23

L09.jpgLes sentiers du désastre

Donald Westlake

éditions Rivages

2004

 

 

Je vous avais promis qu'on y reviendrait vite... Revoilà donc notre sympathique truand, Dortmunder et sa fine équipe. Les années ont passé, mais Dortmunder n'a guère changé depuis Dégât des eaux (combien a-t-il vécu d'aventures entre? Je l'ignore...) Il vit toujours paisiblement de petites combines et cette fois c'est un ami d'Andy (l'un de ses comparses) qui lui propose un autre gros coup: il s'agit de se faire engager par Monroe Hall, un milliardaire haï de tous à la suite de malversations financières, et de lui dérober une grande partie de ses biens. Dormunder devient donc majordome, Andy secrétaire, Stan chauffeur et Tiny agent de sécurité. Seulement le hic c'est qu'ils ne sont pas les seuls à prévoir un mauvais coup; certaines victimes des escroqueries de Hall sont en effet déterminées à le kidnapper pour l'argent. Quel plan va réussir?

Ce qui est drôle dans cet ouvrage (et dans le précédent d'ailleurs) c'est le mal que se donne Dortmunder à élaborer des plans qui ne fonctionnent jamais. ça démarre un peu à la Ocean's Eleven avec des combines soigneuses, une préparation minutieuse, des déguisements étudiés, et, pour finir, ça part totalement en grand n'importe quoi avec des personnages qui se font totalement dépasser par les événements et une situation qui échappe à tout contrôle. C'est d'autant plus amusant que Westlake oppose à la bande de Dortmunder une bande de kidnappeurs amateurs qui, tout comme nos héros, ne sont guère doués dans leurs desseins. On rit donc beaucoup, jusqu'à une fin totalement inattendue et proche de l'absurde. C'est sûr, avec Westlake on ne s'ennuie pas! Bon, il est temps de partir en quête des autres aventures de Dortmunder qu'en dites-vous?

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Polar
commenter cet article

commentaires

orcheon 28/02/2012 11:30

Merci pour cette découverte, je me suis fait grandement plaisir.
Nous avons là une bonne brochette de personnages tous aussi escrocs les uns que les autres.
Chaque acteur à son petit plus qui fait son charme. De fines équipes de bras cassés,
avec des projets bien ficelés, qui malgré leurs préparations minutieuses se retrouvent les pieds dans l'eau. Même le petit prof devient aigris au contact de la « victime », et deviens
escroc.
On à beau chercher, on ne trouve pas qui est le plus brigand. Le tout dans une intrigue très bien ficelée, qui nous met en halène jusqu'au bout. Bref, un bon moment de lecture et de détente au
milieu de malfrats tous aussi foireux les uns que les autres. Le tout finissant en eau de boudin pour les uns comme pour les autres. Un plaisir pour le lecteur. Ici, le crime ne paye vraiment pas.

beux 06/03/2012 16:33



Ah ah de rien! J'ai moi-même découvert Westlake il y a peu et je suis contente du coup de faire partager ma découverte. et j'avoue que la fin (en eau de boudin comme tu le dis si bien) m'a
vraiment fait beaucoup rire...