Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 16:34

L05.jpgBienvenue dans la vraie vie

Lauren Berger

Marabout

2014

 

Jeunes salariés, rassurez-vous : quelqu'un a compris vos problèmes. Vous vous révélez pitoyable dans votre travail? Vos collègues vous jettent des cailloux ? Votre patron vous hait ? Vous vous réveillez chaque matin dans votre vomi au milieu d'impayés ? Pas de panique, Lauren Berger est passée par là et va vous aider à gérer vos difficultés professionnelles, vos finances et même vos relations amoureuses. Cette sémillante trentenaire qui aime à rappeler qu'elle fait partie de la génération Y (comment dire gentiment qu'on s'en fout ?) a connu bien des déboires en entrant dans la vie active et, de fait, a décidé de faire profiter de son savoir-faire.

Bon, déjà là j'avoue que j'étais un peu perplexe car, tout bon roman d'apprentissage vous le dira, il me semble justement que l'intérêt de rentrer dans la vraie vie c'est justement d'apprendre, de commettre des erreurs et d'en tirer des leçons pour la suite, pas d'avoir derrière soi un coach qui vous explique que non, là, il faut que tu dises non à cette soirée parce que demain tu te lèves tôt pour aller travailler, sinon l'intérêt d'être parti de chez papa/ maman me semble minime. D'ailleurs je suis toujours perplexe devant ce métier de coach, un gars payé à vous dire comment mener votre vie comme s'il existait un mode d'emploi universel. Lauren Berger, elle, y croit : elle croit à sa mission d'aider les jeunes en début de carrière si fort qu'elle a créé une entreprise rien que pour ça, qu'elle est overbookée mais qu'elle y arrive parce qu'elle applique ses propres conseils, même si elle nous confesse que, parfois, elle envie les barmen qui, eux, une fois achevée leur journée, sont libres jusqu'au prochain service. Oui, enfin excuse-moi mais eux ils font un vrai métier hein, à courir partout, ils ne passent pas leurs journées à consulter Facebook, à se créér un réseau par téléphone et à donner des conseils foireux à de jeunes diplômés. L'écueil le plus important de cet ouvrage cependant, c'est que c'est écrit par une américaine et que le monde du travail anglo-saxon n'a pas grand-chose à voir avec le nôtre. Ainsi, quand l'auteur conseille d'aller à son bureau un dimanche pour tout ranger, je demande à voir en France les employés qui, pouf, comme ça, peuvent aller travailler le week-end sans trouver portes closes. De même, l'auteur nous raconte le cas où sa chef l'avait appelée au milieu de la nuit : cette dernière était en vacances en Italie et avait oublié du savon dans le restaurant où elle était allée  dîner. En Italie donc. Et comme elle ne se souvenait plus où elle avait dîné, elle demandait donc à son assistante de retrouver son savon à sa place. Assistante qui était, je le rappelle aux Etats-Unis. Voilà, et ça c'était pour illustrer le propos : "Débrouillez-vous pour toujours trouver une solution" et non pas : "Cette radasse m'a réveillée au milieu de la nuit pour une mission dont je doute qu'elle fasse partie de mes attributions. Je l'ai envoyée paître car il est important de garder une vie privée." Tout ça pour dire que beaucoup de conseils de Lauren Berger ne sont pas applicables et c'est tant mieux : pour ma part, je ne comptais pas m'inscrire à des associations pour inonder des malheureux de mes cartes de visite ou pour envoyer un mail au PDG de Pampers histoire de le féliciter de la naissance de son petit dernier parce que j'ai pris soin de lancer des alertes mail quand on parle de lui. Et encore je n'évoque même pas la partie finances ou déclarations d'impôts qui, pour le coup a été je pense entièrement adaptée par le traducteur.

Ne soyons pas trop méchante (comment ça trop tard?) tous les conseils de Lauren Berger ne sont pas mauvais mais il n'y a là rien de révolutionnaire : des trucs tirés de bouquins de développement personnel, des basiques comme faire du sport ou aller chez le dentiste et des mots choc comme "organiser", "prioriser" ou "maximiser". Merci madame, que ferais-je sans vous, vous qui jugez que Kim Kardashian est la femme la plus occupée au monde ? Pour ma part je pense surtout que vous pouvez faire comme Lauren Berger : si vous n'êtes pas bon dans votre travail, quittez-le pour créer un site expliquant aux autres comment mener leur vie. ça fait fureur en ce moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Essais
commenter cet article

commentaires