Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 20:58

L04.jpgHate List

Jennifer Brown

éditions Albin Michel

2009

 

 

Au départ c'était juste un jeu entre Valérie et son petit ami, Nick, la liste de la haine. Une simple liste de noms de personnes qu'ils détestaient tous les deux: les gros durs qui leur menaient la vie dure au lycée, les BASF (Barbies Anorexiques Salopes et Friquées), les profs qui leur collaient de mauvaises notes, certains membres de leurs familles respectives... Pour Valérie rien de bien sérieux, pas plus que les mails suicidaires de Nick ou ses déclarations morbides. Jusqu'au jour où l'adolescent déclenche une fusillade à la cantine, ouvrant le feu sur les gens de la fameuse liste pour finir par retourner son arme contre lui-même. Cinq mois plus tard, Valérie fait sa rentrée, retournant au lycée pour affronter le regard de ses camarades et faire face à ses propres questions: pourquoi Nick a-t-il fait ça? Est-elle responsable et pourquoi n'a-t-elle rien vu venir? Les autres pourront-ils lui pardonner cette fameuse liste qui pour elle n'a jamais été rien d'autre qu'un défouloir?

Découvert grâce au blog d'une consoeur que je tiens à remercier pour cela (http://domino.blogueuse.fr/hate-list-jennifer-brown-a38243146) Hate List est vraiment un beau roman qui avec beaucoup de justesse décrit le parcours d'une adolescente qui voit sa vie et ses certitudes voler en éclats. Valérie était persuadée que Nick et elle formaient un rempart contre le monde entier. Mais Nick est mort, emmenant avec lui tout ce qu'elle croyait savoir, et en accomplissant un acte qu'elle ne peut cautionner. Les bourreaux d'hier sont maintenant victimes et Valérie doit reprendre sa vie en faisant face aux survivants. Les alliés sont devenus des ennemis, certains ennemis sont devenus des alliés. Sa famille elle-même la regarde différemment... Le personnage de Valérie est émouvant de sincérité, adolescente tiraillée entre un amour qu'elle croyait parfait et une réalité atroce. Les autres personnages sont également une réussite, décrits tout en finesse, y compris Nick, vu à travers les yeux amoureux de l'héroïne. Oscillant entre passé et présent,  le récit a un bon rythme qui ne faiblit pas et qui mélange souvenirs d'avant et d'après la fusillade et interrogations actuelles de l'héroïne. Aucun manichéisme dans l'histoire, pas de complaisance non plus, mais un regard acéré sur une société indifférente qui, à sa manière, est également responsable de la fusillade. Hate List est un récit un peu triste, parfois à la limite de la mièvrerie, surtout vers la fin, mais qui délivre une très jolie leçon: qu'il est beaucoup plus facile de haïr et de voir le mauvais côté des gens que de tout simplement essayer, de temps en temps, de comprendre ce qu'ils ont dans la tête...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires