Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 17:42

L03.jpgStrate-à-gemmes

Terry Pratchett

éditions Pocket

 

C'est un triste jour pour moi: aujourd'hui, je vais devoir dire (juste un peu promis) du mal de Pratchett. Pour ceux qui ne connaissent pas cet auteur, Terry Pratchett est une référence dans le domaine de la fantasy burlesque; il s'agit d'une fantasy déjantée, bourrée d'humour et qui joue avec les clichés du genre et le parodie parfois sans pour autant le dénigrer. Nous reparlerons d'ailleurs d'ici peu dans ce blog de la série qui l'a rendu célèbre, Les Annales du Disque-Monde. Mais, pour l'heure, nous allons parler d'un ouvrage qui n'a rien à voir avec ce cycle et encore moins avec de la fantasy: Strate-à-gemmes.

L'histoire se passe dans l'espace: Kin Arad, femme de plus d'une centaine d'années est spécialisée dans le design planétaire. Elle fait partie d'une entreprise qui crée des mondes et s'emploie à les rendre viables et crédibles avant de les peupler. L'objectif: éviter l'extinction de la race humaine comme cela a failli être le cas dans le passé. Kin, elle-même humaine, est une sommité dans son domaine et ne tolère guère les planètes inabouties ou les jeunes créateurs par trop facétieux. Aussi, quand un homme étrange vient lui parler d'un monde plat en forme de disque, peuplé de dragons, de vikings, de démons et de tapis volants, une planète qui défie les lois de la physique et du bon sens, notre héroïne ne peut résister à la curiosité d'en savoir plus. Escortée de deux  acolytes extraterrestres, elle se lance sur les traces de cette aberration de la nature...

Ecrit un peu avant la série des Disque-Monde , Strate-à-gemmes est ce que je qualifierais de science-fiction burlesque. Il y a des vaisseaux, de gros extraterrestes poilus, des gadgets rigolos... Les personnages sont assez sympathiques, l'intrigue de base est plutôt sympa mais comment vous dire? L'écriture ne prend pas, peut-être trop sage. On sent Pratchett peu à l'aise dans un registre trop technique, un univers qu'il ne semble pas forcément maîtriser. La seconde partie du roman est plus intéressante dans la mesure où elle se passe dans le fameux monde plat. Ce monde n'obéissant à aucune logique, l'imagination de l'auteur prend alors pleinement sa mesure et le style de Pratchett retrouve toute sa verve. Le livre est donc inégal, naviguant entre de la science-fiction classique et de la science-fiction de parodie dans un flou des plus inconfortables. L'humour présent dans le récit perd de sa vivacité et le lecteur, un peu perdu, perd par la même occasion son intérêt pour une histoire qui devient presque ennuyeuse. Lisez Pratchett, je vous encourage tous vivement. Mais mieux vaut ne pas commencer par celui-là...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ômiam 03/03/2013 20:34

Merci pour ces conseils zavisés!

Merci plus généralement pour ce blog. C'est chouette de lire tes critiques sur des livres déjà lus -que je partage ton avis ou pas (c'est subjectif après tout), c'est toujours écrit avec un amour
des livres très plaisant.

Et c'est un plaisir aussi de faire des découvertes... ou des re-découvertes: je vais regarder de plus près les Pratchett la prochaine fois que j'irais à la librairie :-)

Par ailleurs, dans le domaine de la light-fantasy, je ne saurais trop te conseiller les aventures de Kalon, par Asp Explorer. ça a beau avoir 15 ans, et être amateur (et donc non-publié), c'est
très bon. Vraiment.

c'est par là:
http://aspexplorer.pagesperso-orange.fr/kalonbrw.htm

Ômiam 28/02/2013 23:41

Ah oui, volontiers, parlons du disque-monde!

Poussé par les louanges générales sur Pratchett (et aussi parce que j'ai joué au jeu vidéo du disque monde...), j'ai voulu commencé la série par le début pour pas rater de trucs, et j'ai lu "la
8ème couleur", que j'ai trouvée "bien, mais pas top". Et ma foi, j'en suis resté là.

Par la suite, j'ai lu les 3 premiers tomes de Xanth de Piers Anthony, et je me suis bien poilé - ta critique du t.2 me semble fort juste.

Mais bon, je reste frustré de pas lire de Pratchett parce que je sais pas quoi piocher...

beux 03/03/2013 18:50



"La huitième couleur" m'a fait la même impression (j'en parle aujourd'hui dans ma nouvelle note^^) Je l'ai lu aussi parce qu'on m'avait conseillée la série et j'avais bien aimé et sans plus.
Finalement j'ai choisi un tome qui me tentait plus que les autres dans le résumé et là, j'ai vraiment accroché et du coup j'ai repris toute la série, même si je suis en retard je pense sur les
derniers tomes...


Donc moi, le tome qui m'a vraiment poussée à lire le cycle c'est "Mortimer", le quatrième dans la série et mon préféré; c'est l'histoire de la Mort qui prend un apprenti pour l'aider à faire son
boulot. Sauf que Mortimer tombe amoureux de l'une de ses victimes et décide de l'épargner, créant ainsi une faille dans l'espace-temps. C'était vraiment drôle... Après, dans le Disque Monde, il y
a plusieurs personnages, le tout est de trouver celui à qui tu t'attaches et de lire alors les livres qui y sont associés. Ma soeur par exemple ne lit que les livres qui mettent en scène le Guet
de Ankh-Morpokh. Dans mes coups de coeur du cycle j'ai aussi "Carpe Jugulum" et "Pyramides"... Bref, à toi de voir mais effectivement, tu peux zapper pour l'instant les trois premiers tomes de la
série qui sont loin d'être les meilleurs...



Shiisa 28/02/2013 00:25

Il faut aussi préciser que comme c'est l'un de ses premiers roman, il n'avait pas encore tout à fait le style qu'il a maintenant. D'ailleurs, ça se remarque aussi dans ses premiers romans des
Annales du Disque-Monde, qui sont encore assez inégaux et parfois sur certains passages un peu indigestes.
On peut voir ce roman là comme un brouillon du Disque-Monde.
C'est un peu comme un grand terrain de jeu pour l'auteur où il peut se lâcher et se permettre d'y raconter toutes sortes d'histoires en jouant sur des ambiances et des thèmes très différents.
J'admire la grande imagination de cet écrivain et ce formidable Disque-Monde "bac-à-sable" lui convient totalement.

beux 28/02/2013 20:07



Assez d'accord avec vous! J'avoue d'ailleurs avoir été rassurée quand j'ai vu que Strate-à-gemmes était l'un des premiers roman de l'auteur. Juste un coup d'essai. Et oui, les premiers romans du
Disque Monde ne sont pas les mieux. Je me souviens avoir apprécié mais sans plus la huitième couleur et ce n'est qu'en lisant Mortimer (l'un de mes préférés à ce jour) que j'ai eu envie de lire
la série dans son intégralité. Mais on reparlera bientôt de Pratchett sur ce blog d'ici quelques jours pas d'inquiétude!