Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 09:43

L01.jpgAmitié amoureuse

Hermine Lecomte du Nouy

éditions Calmann-Levy

(1896)

 

 

C'est un peu paradoxal que le premier livre de la rentrée littéraire que je lise soit un ouvrage écrit à la fin du 19ème siècle. Amitié amoureuse est en effet un roman épistolaire écrit par une contemporaine de Maupassant, Hermine Lecomte de Nouy, femme de lettres française qui se serait très largement inspirée de sa propre correspondance avec ce dernier. Il raconte l'histoire de deux trentenaires, Denise une femme dont le mari est on ne sait trop où au point qu'on pourrait la croire veuve et qui élève seule sa fille Hélène, et Philippe, un célibataire indécrottable. Ces deux âmes soeurs se rencontrent lors d'une soirée particulièrement ennuyeuse et se lient vite d'amitié au point de ne pouvoir plus rester très longtemps sans nouvelles l'un de l'autre. Amitié? Amour? Qui peut le savoir? Philippe et Denise se croient amoureux à tour de rôle, jamais en même temps, se récrient, se récusent, s'évitent puis se retrouvent dans un chassé-croisé de sentiments, incapables d'envisager leurs existences l'un sans l'autre. Lui, nonchalant, un peu défaitiste, se résigne à ce jeu éternel, peu désireux au fond de connaître les aléas et les déceptions d'une vraie relation sentimentale. Elle se rebelle contre une existence trop sage, et s'abandonne souvent à cette passion sans jamais oser la concrétiser....

J'aime les romans du 19ème siècle, il était logique que j'aime Amitié amoureuse qui au niveau du style est irréprochable même si certains lui reprocheront peut-être le côté ampoulé propre au genre et les éternelles digressions sur les nobliaux. Ceci dit ce que j'ai le plus apprécié dans ce livre, c'est la peinture des sentiments. Tout est remarquablement décrit, amour, jalousie, tendresse... Ce qui m'a le plus frappé, c'est l'inversion des rôles entre les deux personnages: Philippe qui, tout comme une femme, se réfugie dans l'âme et le pur esprit, avide d'un amour platonique, tandis que Denise, pourtant mariée et mère, aspire à une relation charnelle et fait plusieurs fois état de sa frustration devant une passion non consommée. Ces deux-là nous offrent une belle palette d'émotions qui sonnent toujours justes. On souhaiterait pour eux une fin heureuse mais cette fin offre également un goût amer d'inachevé. En écrivant cette note aujourd'hui, je suis quasiment sûre que Amitié amoureuse ne fera partie d'aucune sélection de la rentrée, pas plus qu'il ne déclenchera les passions des amateurs de navets contemporains. C'est bien dommage pourtant car ce livre m'a touchée comme aucun livre ne l'avait fait depuis bien longtemps...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Anis 27/02/2012 23:59

L'expérience de la frustration porte le désir à son paroxysme et tout acquiert une sorte d'acuité.

beux 06/03/2012 16:29



Certes. Ce qui est bien rendu dans ce livre c'est justement la frustration de deux personnages qui, au fond ne savent pas vraiment ce qu'ils veulent



canthilde 12/06/2011 21:56


Je chercherai. J'aime ce genre de défis ! Peut-être bien à lire dans la foulée de "Jacques" de George Sand, qui est au programme avant les vacances, un roman épistolaire sentimental aussi.


canthilde 12/06/2011 14:31


Typiquement le genre de livre que je peux adorer ! Une passion épistolaire racontée dans un style élégant, aaah...


beux 12/06/2011 17:14



Oui je pense que ça peut te plaire! Mais il te faut t'armer de patience ; soit tu le trouves dans une très vieille
édition soit tu attends sa  nouvelle sortie officielle en août! En tous cas, moi j'ai vraiment beaucoup aimé...