Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 12:05

L02.jpgMicrocosme

Manu Larcenet

Les Rêveurs

2014

 

En BD, j'avoue être du style minimaliste et préférer aux oeuvres les plus complexes et les plus léchées des petits bonhommes rigolos. On est ainsi... J'ai un peu honte de l'avouer mais, en dehors des BD de Mafalda (et de celles de mon frère bien entendu) ma première collection a été celle du Fond du bocal où, pendant plusieurs tomes, des poissons rouges discutent en tournant dans leur bocal. Inutile donc de vous dire que la dernière BD de Larcenet, Microcosme était pour moi, puisque les héros de cette BD sont des taches d'encre, des petites cellules qui vivent leur vie sous forme de courts sketchs. Les mâles s'appellent tous Jean-Jacques et les femelles s'appellent  toutes Brigitte. Il y a ceux qui sont cancéreux et ceux qui ont le sida; ceux qui sont dépressifs et ceux qui ont déjà franchi le cap en se tuant, devenant des taches fantômes. Il y a le Jean-Jacques tueur en série et le Jean-Jacques qui s'est fait larguer par Brigitte qui le trompe avec Jean-Jacques. Il y a celui qui postule à Jean-Jacques Emploi et le Jean-Jacques barbu qui annonce la fin du monde...

Amateurs de bon goût, passez votre chemin car les gags de Microcosme sont vraiment loin d'être toujours très fin (doux euphémisme) et l'humour noir de l'album sombre parfois dans le vulgaire. Ceci dit, pour ceux qui sont moins délicats l'album reste très drôle. Personnellement, j'apprécie le graphisme et ces petites taches me font bien rire ainsi que les situations absurdes qu'elles rencontrent. Ah le Jean-Jacques tueur en série ou le Jean-Jacques chômeur... Si Microcosme ne restera pas forcément dans les annales, il procure en tous cas un agréable moment de détente.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans B.D.
commenter cet article

commentaires