Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 20:52

L02.jpgIdiopathie

Sam Byers

éditions Seuil

2013

 

"Un roman d'amour, de narcissisme et de vaches en souffrance", tel est le sous-titre de ce roman anglais déjanté qui, dès la couverture, annonce la couleur. Idiopathie, c'est l'histoire de trois trentenaires mal dans leurs peaux. Katherine, cynique et misanthrope n'aime rien ni personne et prend plaisir à être malheureuse et mauvaise. Son ex, Daniel, en couple avec une gentille adepte des énergies intérieures et du développement personnel se sent quant à lui mal à l'aise dans une existence trop confortable pour être honnête. Enfin, il y a Nathan, leur ami commun qui,  un jour, a disparu mystérieusement après une déclaration d'amour ratée à Katherine. Or, Nathan réapparaît et le trio se reforme le temps d'une brève soirée qui va vite virer au désastre...
Amour, vaches maladives, mères insupportables, alcool et cigarettes, joutes verbales, tout cela rythme un ouvrage plutôt drôle et il faut le dire assez féroce. Les personnages sont plus insupportables les uns que les autres, que ce soit Katherine la colérique qui est incapable du moindre geste de tendresse ou Daniel le mou qui n'ose jamais dire ce qu'il pense. Quelques scènes sont très drôles : je pense ainsi au moment où Daniel se croit obligé d'échanger des déclarations d'amour avec sa compagne tout en se passant la boîte de céréales au petit déj' ou encore à ce moment où Nathan, sorti d'un hôpital psychiatrique, se rend compte que sa mère a créé un blog et sorti un livre sur leur relation filiale. On reconnaît bien là l'humour anglais un peu décalé et une bonne dose d'ironie quasi-présente dans tout le récit. Le problème cependant d'Idiopathie réside essentiellement dans les dialogues: c'est un livre extrêmement bavard avec, comme je l'ai déjà souligné, énormément de joutes verbales, notamment entre Katherine et Daniel. Or, si ces joutes sont au départ amusantes, elles deviennent à force un peu barbante et la rhétorique tourne à vide, les bons mots lassant plus qu'ils ne distraient.  Ce défaut ainsi qu'une intrigue un peu légère font d'Idiopathie un ouvrage amusant mais sans plus, le premier livre prometteur d'un jeune auteur mais avec encore trop de défauts pour être une totale réussite.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires