Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 11:03

L05.jpgLa danse de l'hippocampe

Orphans 2

Claire Gratias

éditions Rageot

2013

 

Marin n'avait pas tellement mesuré ses paroles le jour où il a balancé à sa mère avant de quitter la maison qu'il préférerait être orphelin. Des mots durs qu'il est aujourd'hui amené à regretter alors qu'il vit désormais dans un monde parallèle hostile, sans parents et sans grande soeur. Qu'est-ce que le projet Orphans et a-t-il moyen de retourner dans sa vie ? Aidé de son amie Tessa, elle aussi dans la même situation, les voilà amenés à se débattre pour retrouver le chemin de la maison...

Si le premier tome était plutôt intéressant, le second tome de la série Orphans est une catastrophe. Je m'ennuie rarement quand je lis des romans jeunesse et pourtant celui-ci est parvenu à me faire regretter mon achat. La faute à bon nombre de défauts qui ne pardonnent pas : tout d'abord, loin de se contenter d'une intrigue simple, l'auteur s'empresse de multiplier les histoires. Si elle s'était contenté de rester concentrée sur les deux ados pris au piège, Claire Gratias aurait peut-être eu une chance de s'en sortir; au lieu de cela elle va se pencher sur la meilleure amie de la grande soeur, sur un secret que dissimuleraient les parents des enfants disparus, sur la seconde guerre mondiale et  sur ses complots... Non seulement le lecteur est obligé de suivre plusieurs intrigues plus ou moins tirées par les cheveux mais, de plus, il saute d'un personnage à un autre et ne s'attache à aucun. Il faut avouer que tous ces personnages sont plus tête à claques les uns que les autres entre la journaliste fouineuse, les ados et leurs hormones, la grande soeur militante écolo gentille et le méchant écolo terroriste... Ce sont des clichés sur pattes : les méchants sont de vrais méchants, le genre anciens nazis qui éclatent d'un rire gras quand ils ont fait un mauvais coup, et les gentils au contraire font tout pour sauver le monde. Manichéen au possible La danse de l'hippocampe n'est même pas secouru par une écriture faiblarde et des dialogues artificiels : dans le premier tome, le style était sauvé par l'histoire qui en gommait un peu les faiblesses mais ici cela ne suffit pas. J'ignore si Orphans est une série trop ambitieuse ou si ce second tome n'est qu'un accident de parcours, le ventre mou de la trilogie. Je crains cependant de ressentir le même ennui en lisant le dernier volume, mais qui sait, on n'est jamais à l'abri d'une agréable surprise.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires