Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 19:07

Le fantastique des fétichistes

Présenté par Estelle Valls de Gomis

 

 

Pour mon anniversaire, l’une de mes amies m’a offert un livre dont le titre m’a laissée profondément perplexe : Le fantastique des fétichistes. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un ouvrage sado-masochiste et, désolée, je ne vous parlerai pas aujourd’hui de fouets en cuir ni de viols de cadavres. Le livre en question est un anthologie de nouvelles fantastiques traitant donc, si vous suivez bien, du fétichisme, sous toutes ses formes.

Au départ un peu sur la réserve, j’ai été plutôt impressionnée par la qualité éditoriale du recueil, tant au niveau de la couverture que de la mise en page. Le choix des textes me paraît  cependant discutable. Ainsi la nouvelle Il Viccolo di madama Lucrezia de Prosper Mérimée ne me frappe pas par son aspect fétichiste, tout comme le texte de Pierre Louÿs : Léda ou la louange des bienheureuses ténèbres. Après peut-être est-ce moi qui donne au terme de « fétichiste » un sens bien particulier, celui de mon dictionnaire : « Perversion sexuelle qui confère à un objet particulier (vêtement, etc.) ou à une partie du corps du partenaire le pouvoir exclusif de susciter l’admiration érotique » (in Dictionnaire encyclopédique universel, éditions Précis) Or, dans les deux nouvelles citées ci-dessus comme exemple, rien de tel. En fait, il m’a été difficile de trouver la dimension fétichiste du recueil, si ce n’est dans son aspect érotique.

Après avoir dit cela, que reste-t-il ? Une anthologie de nouvelles fantastiques, plus ou moins sulfureuses. Et comme dans tout recueil, il y a du bon et du mauvais. L’édition propose de nombreux textes du XIX è siècle et j’ai été ravie de pouvoir découvrir certains auteurs que je ne connaissais que de nom, tel Gogol ou Pierre Louÿs. On retrouve également des incontournables, Oscar Wilde, Maupassant ou  encore Mérimée. Obsession des fleurs pour certains, fixation sur les cheveux pour d’autres… Ma nouvelle préférée du recueil, un classique, restera sans aucun doute  Le manteau de Gogol, récit qui retrace l’histoire d’un malheureux petit fonctionnaire russe qui, suite à la confection d’un manteau neuf et par un effet boule de neige, perd la vie tragiquement.

Je suis restée beaucoup plus sceptique sur la fin, avec les nouvelles des auteurs contemporains. Je vais me faire des ennemis, mais autant j’aime bien le langage un peu précieux pour les auteurs justement des siècles derniers, autant celui-ci me paraît compassé dès lors qu’il est employé par des gens qui sont plus jeunes que moi.  Par pitié ! Certes le fantastique est plutôt l’apanage du XIX è siècle mais pourquoi s’entêter à imiter les classiques au lieu de chercher à se créer un nouveau style qui ne sentirait pas la poussière ? Le résultat n’a donc pas été à la hauteur de mes espérances. Seul deux textes de la compilation m’ont plu parmi les auteurs actuels, celui de Léonor Lara Villa Vesper nouvelle qui nous conte l’obsession d’un français à Venise pour les chevelures rousses, passion qui le conduira à se livrer à un véritable trafic de chair dans sa villa, et Le palais des eaux d’Armand Cabasson, nouvelle dans laquelle un sultan, rendu fou de chagrin par la mort de sa femme, devient amoureux d’un masque à l’effigie de cette dernière. Le reste ne m’a pas du tout touchée.

Ceci dit, s’il me fallait faire un bilan de ma lecture, il serait globalement positif. D’une part parce que j’aime le fantastique et qu’il m’est agréable d’avoir un échantillon du genre, d’autre part parce que la plupart des auteurs ne sont pas n’importe qui. Le pari était risqué : mêler auteurs connus et nouveaux venus. Si je n’ai pas été forcément convaincue, on peut néanmoins saluer une certaine audace éditoriale. Et retourner vérifier le mot « fétichisme » dans le dictionnaire….

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Dr Orlof 10/07/2008 19:32

Comment ça : tu ne connais Pierre Louÿs que de nom! Dis donc! c'est pas faute de t'en avoir parler...
Il faut te ruer sur les écrits de cet immense écrivain et il est certain que le monde irait mieux si toutes les jeunes filles avaient lu "Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation" : elles sauraient désormais se tenir en société...

beux 11/07/2008 19:30


Je savais qui il était uniquement grâce à toi! Mais même si sa nouvelle m'a beaucoup plue je ne suis pas sûre que sa moralité soit la même que la mienne et j'attendrai de tomber dessus avant de le
lire....


Boulet 10/07/2008 13:33

Pierrot: moi je veux bien, mais Yolande ne m'a pas filé ses codes alors je ne peux pas !

greg 09/07/2008 23:30

tieng

Lety 09/07/2008 20:34

Han j'ai utilisé deux fois "lol", je me transforme en kikoulol :(

Lety 09/07/2008 20:34

Bah dis donc...

T'as de sacrés lectures toi en ce moment lol.

Tu n'as pas encore fait de résumer du livre que nous avons regardé toutes les deux... Tu vois de quoi je parle? Pourtant on l'a lu entierement lol.

beux 10/07/2008 12:24


Laetitia: je me refuse à faire une note sur un livre qui m'a dit que j'étais prête pour une rencontre sur Internet et qui m'a dit que j'étais schizophrène.

Grégoire: Tieng tieng tieng

Pierre: Mon téléphone est foutu. Je t'en veux