Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 11:13

L02.jpgS'enfuir

Martyn Bedford

éditions Nathan

2016

 

La vie de Gloria, quinze ans, est plutôt monotone entre des parents souvent absents et des amis gentils mais prévisibles. Tout change le jour où Uman débarque dans sa classe. Il est drôle, inattendu, fait tout ce qu'il veut, dit tout ce qu'il pense et le mystère de sa vie passée ne fait qu'accroître son charme. Un très fort lien se noue entre Gloria et lui, aussi, lorsque Uman propose à la jeune fille de partir en choisissant leur destination au hasard, cette dernière accepte sans hésiter et sans en peser les conséquences.

S'enfuir, comme son nom l'indique, c'est l'histoire d'une fugue. Pour Uman, il s'agit de fuir un passé douloureux tandis que pour Gloria il s'agit plus d'échapper à un avenir sinistre. Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce récit c'est que pour le coup la très jolie histoire d'amour entre les deux personnages est amenée avec beaucoup de finesse et de légèreté, l'auteur évitant les grandes déclarations indigestes et les scènes d'amour avec les lèvres molles et les papillons dans le ventre, pour se concentrer plutôt sur une action rapide, alternant le récit que fait Gloria à la police avec quelques scènes de la vie "d'après" et des dialogues incisifs et drôles. Tout en écrivant le roman à la première personne, du point de vue de Gloria, Bedford parvient malgré tout à maintenir vis-à-vis de ses héros adolescents un regard critique, et le propre image que se fait Gloria d'elle-même se fissure souvent face aux regards de ses proches. Le personnage d'Uman est plus trouble, plus mystérieux, et je regrette pour le coup le traitement qu'en fait l'auteur puisqu'il choisit sur la fin d'en faire un être au fond assez lisse, essentiellement traumatisé par ce qui lui est arrivé. De même, j'ai trouvé la chute de S'enfuir prévisible et plutôt décevante, surtout par rapport au reste de l'ouvrage qui nous laissait augurer d'un final spectaculaire. Néanmoins, la subtilité des portraits et la qualité de l'écriture permettent au titre de demeurer un livre pour ados intéressant et constructif.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires