Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 17:24

L01.jpg Addict

Jeanne Ryan

éditions Robert Laffont

2012

 

Ce n'était d'abord qu'un jeu sans conséquences pour Vee, un défi ridicule à réaliser sur Internet pour le compte d'une émission connue de tous. Un défi uniquement pour se prouver aux autres mais surtout à elle-même qu'elle pouvait être autre chose que la maquilleuse en coulisses, l'ombre de sa meilleure amie Sydney, la si belle et si parfaite Sydney qui tient le premier rôle de la pièce du lycée et qui a tous les garçons à ses pieds. Mais le jeu prend un tour inattendu lorsque le défi de Vee est un succès et qu'elle se voit offrir par les organisateurs d'en faire d'autres, qui plus est avec Ian, un bel équipier. la jeune fille hésite mais les cadeaux qu'on lui propose ainsi que sa cote de popularité la poussent à accepter. Les défis s'enchaînent et deviennent de plus en plus malsains pour être finalement tout simplement dangereux. Mais une fois le jeu lancé, difficile de revenir en arrière.

Addict, qui apparemment a été adapté en salle sous le titre Nerve est un roman ado qui présente plus d'un intérêt. Outre une écriture tout à fait correcte, dénuée de la moindre sensiblerie et d'une intrigue qui tient en haleine le lecteur du début jusqu'à la fin, le récit soulève un certain nombre d'interrogations salutaires : jusqu'où êtes-vous prêts à aller pour de l'argent ? Vous humilier, insulter, mentir, voler, tuer ? L'héroïne n'est ni meilleure ni pire qu'une autre mais, pour accéder à ses rêves elle va être amenée à trahir ses proches et ce qu'elle est elle-même, se justifiant par "C'est juste un jeu." C'est d'autant plus glaçant quand on songe à certaines émissions comme Secret Story ou le principe est au fond exactement le même, augmenter sa cagnotte en réalisant des défis stupides ou humiliants. Dans le livre, le renversement moral à son coût : plus personne n'est digne de confiance et l'héroïne avance elle-même à l'aveugle, ignorant à qui se fier et qui fait partie du jeu ou non. L'action se déroulant essentiellement en soirée renforce le côté anxiogène de Addict qui se lit d'une traite et dont pour le coup je regrette d'avoir raté l'adaptation cinématographique...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires