Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 10:20

L05.jpgLes vies parallèles de Greta Wells

Andrew Sean Greer

éditions de l'Olivier

2013

 

1985, New York. Greta Wells est en pleine dépression : son frère jumeau, Félix, est mort du sida et son compagnon, Nathan, l'a quittée après dix ans de vie commune. Seule, malheureuse, elle se laisse convaincre par son médecin et tente un traitement à base d'électrochocs. Mais le traitement a des résultats inattendus: Greta se retrouve propulsée dans des existences parallèles, l'une en 1918, l'autre en 1941. Dans l'une, la guerre se termine, dans l'autre elle commence à peine; Nathan et Félix sont de nouveau là mais différents, modelés par leur époque. Et, si Greta est heureuse de se retrouver entourée, elle ne tarde pas à se rendre compte que la Greta de 1918 et de 1941 étaient également loin de mener une vie idyllique.

Il y a des livres qui, sans bien comprendre pourquoi, ne touchent pas. L'histoire de Andrew Sean Greer était pourtant intéressante, mettant en scène une femme prête à tout pour retrouver son frère disparu. Mais la Greta de 1985 ne souhaite pas la même chose que celle de 1941 qui elle veut garder son mari, Nathan, ou celle de 1918 qui elle veut retrouver son amant, Léo. Trois femmes, la même pourtant, pour trois aspirations différentes et qui vont interagir chacune dans la vie de l'autre. Le problème c'est que cette histoire n'a pas de réelle mise en scène a mon sens; à peine propulsée en 1918, Greta sait d'instinct comment s'y comporter et peut établir un schéma (je vais y passer une journée, je passerai ensuite une semaine en 1941, je reviendrai ensuite dans mon époque, etc.). Il n'y a ni situations de crises (à part peut-être le mariage de Félix en 1918) ni véritable enjeu. A vrai dire, j'ai trouvé la narration très linéaire et bien fade. L'héroïne glisse d'une époque à une autre sans accroc et sans vraiment se poser de questions. Il y a des moments très touchants (les scènes entre le frère et la soeur par exemple) mais qui sont gâchés par un style un peu mièvre et des interrogations métaphysiques dignes d'une classe de philo de terminale (où suis-je ? où vais-je?) Bon, je suis très dure je le reconnais. Certaines de mes collègues ont beaucoup aimé ce livre, touchés par le thème universel de la solitude. Peut-être vous touchera-t-il aussi. Mais, pour ma part, Les vies parallèles de Greta Wells ne me laisseront que le souvenir mitigé d'un roman féminin de qualité médiocre.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Rudy Leconte 16/02/2014 17:36

A propos des vies parallèles, chuis en train de lire "Il existe d'autres mondes" de Pierre Bayard, paru récemment chez Minuit. Un essai intéressant sur les univers parallèles et dans lequel la
littérature est un thème récurrent.

beux 20/02/2014 19:44



Je l'ai effectivement vu traîner moi aussi. Il est possible que j'y jette un coup d'oeil ^^