Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 11:38
L02.jpgSeuls
t.3: Le clan du requin t.4: Les cairns rouges

Gazzoti/ Vehlmann
éditions Dupuis



Après un deuxième tome assez ennuyeux, la série Seuls, mettant en scène le quotidien de cinq enfants se réveillant dans une ville désertée, reprend du poil de la bête en nous offrant un tome 3 et un tome 4 particulièrement réussis.
Dans Le clan du requin, nos cinq héros quittent la ville pour découvrir ce qui est arrivé. Il parviennent jusqu'à un parc d'attraction dans lequel se sont réfugiés un grand nombre d'enfants dirigé par Saul, un jeune garçon charismatique de onze ans mais qui se révèle vite tyrannique, notamment avec Dodji dont il craint la concurrence...
Dans Le cairn rouge, Yvan commence à avoir des souvenirs qui lui reviennent de la nuit où tout le monde a disparu. Il décide de retourner en ville avec Dodji, Leïla, Camille, Terry et quelques autres enfants du parc d'attraction qui ont décidé de les suivre. c'est alors que le mystérieux "maître des couteaux" refait son apparition, gravement blessé... Un évènement qui va avoir de graves répercussions sur le groupe...
L'histoire s'enrichit de nouveaux personnages, ce qui nous change agréablement du huis clos des deux premiers tomes. On notera en particulier l'apparition de faux jumeaux sortis tout droit du Village des Damnés. Les héros quant à eux prennent davantage d'épaisseur, à part peut-être Leïla et Terry qui restent assez transparents. Dommage. Niveau action on est servi, avec des rebondissements multiples et quelques épisodes assez durs pour ne pas dire cruels (L'affrontement Dodji/ Saul, le moment où Yvan retrouve dans la ville la voiture de ses parents...) Rien à dire, la survie est parfois impitoyable. Côté histoire, on avance à tout petits pas, c'est frustrant: à la fin du tome 4 on n'est guère plus avancé sur la disparition. En revanche, un ultime rebondissement nous tient en haleine et marque un tournant dans la série. Du coup, nous n'avons plus qu'une seule hâte: avoir entre les mains le tome 5 (pas encore sorti hélas!) qui, à défaut de marquer la fin de la série marquera celle du premier cycle...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans B.D.
commenter cet article

commentaires

Gobolinette 08/03/2010 20:41


Justement, je me posais la question pour les chiens, qui ne sont décidément pas très indépendant, pour la grande majorité de ceux que j'ai pu observer (enfin, j'avoue que l'annonce de leur
disparition en même temps que l'humanité ne m'attriste que peu, je ne les ai jamais beaucoup aimé)

Je suppose cependant que l'auteur avait besoin d'une option "Danger/monde cruel" dans son histoire et les chiens sont quand même relativement plus crédible que les ours, ou même les loups.

Ceci dit, je pense que je vais essayer de lire le livre, car je me rend compte que je me pose beaucoup de questions dessus. Par exemple : pourquoi se réfugier dans un parc d'attraction ? (symbole
de l'enfance, certes, mais il n'y a rien à manger là-bas à part du pop-corn et de la barbapapa).
Et de même, quid des centrales électriques et nucléaire. Il n'y a plus d'électricité, j'espère, sinon, il y aura un gros boum (encore que la possibilité que quelqu'un pense "Oups, je me sens
disparaître, appuyons sur le bouton d'arrêt d'urgence" me semble peu probable).

Mais je m'égare, je crois que ma curiosité est belle est bien éveillée.


Gobolinette 08/03/2010 18:52


C'est vrai que ça a l'air intéressant, mais alors je me pose une question vraiment très bête, le genre qui peut me gâcher le plaisir de la lecture alors que ça n'a en soit aucun impact sur
l'histoire.

Qu'en est-il des animaux de compagnie ? J'ai lu que dans le tome deux, un des personnages adoptait un poney. Pour les animaux plus "ordinaires", ils redeviennent sauvages, ils meurent ?

(Oui, oui, j'ai le don de poser des questions idiotes).


beux 08/03/2010 19:36


Non c'est pas du tout une question idiote! Les animaux redeviennent plus ou moins sauvages: les chiens en particulier sont devenus très féroces (les héros se font poursuivre dans le trois par une
meute). Dans le 4, les héros récupèrent volailles et lapins pour créer une ferme....
Ceci dit, cette histoire des chiens sauvages ne m'a pas paru très logique. La disparition ne datant que de quelques semaines, j'ai du mal à croire que les chiens redeviennent sauvages aussi
facilement: j'avais lu il y a quelques temps un ouvrage qui s'appelait "Homo disparitus" et qui s'interrogeait sur l'avenir de la planète si l'homme disparaissait brutalement (un peu comme dans
"Seuls") Il y avait un chapitre sur les animaux familiers: si les chats effectivement récupéraient presque aussitôt leur autonomie, les chiens en revanche étaient quasiment condamnés à disparaître;
ils étaient trop proches de l'homme pour récupérer leur indépendance...
je suppose que le scénariste ne doit pas beaucoup aimer les chiens.